E

Informations IN2P3 :

 

Colloques

Expériences

Nouvellles scientifiques

 
  Accueil > Actualités
 

 

L'actualité des autres laboratoires de l'IRFU ou de l'IN2P3

 

 

 

 

Première expérience fondamentale de turbulence homogène à la grande soufflerie de Modane

10 juillet 2014, Une équipe de chercheurs du LEGI (Laboratoire des écoulements géophysiques et industriels – CNRS /Grenoble INP/UJF) de Grenoble réalisera, du 7 au 10 juillet, la plus grande expérience de turbulence de grille jamais réalisée dans la très grande soufflerie S1MA de l'ONERA à Modane. En effet la turbulence de grille réalisée sera de dimensions 10 fois supérieures aux expériences académiques usuelles. Cette expérience à grande échelle permettra de mieux comprendre la dynamique de la turbulence aux différentes échelles, et de créer une base de données expérimentales de caractérisation de la turbulence avec une résolution et une précision jamais atteintes auparavant.

Lire l'article du CNRS Alpes

 

Colloque "Détection de signaux transitoires dans le domaine radio : objets astrophysiques, atmosphère et signaux anthropiques”

6 juin 2014, Cité des Congrès de Nantes. Organisé par le groupe Astroparticules du laboratoire Subatech (CNRS/IN2P3, Nantes) dans le cadre des journées scientifiques de l'université de Nantes. Le colloque est limité à 30 participants. Pour y contribuer (de façon orale ou via un poster), envoyer une proposition à js2014@subatech.in2p3.fr avant le 15 avril 2014. Vous trouverez une description sur le site web de l'universite de Nantes a cette adresse : http://www.js.univ-nantes.fr/1392051455012/0/fiche___pagelibre/&RH=1392107752867

 

Oscillation des neutrinos : pari gagné pour Opera

Dans le cadre de l'expérience internationale Opera, dont le but est de démontrer par observation directe la transformation de neutrinos muon en neutrinos tau, les chercheurs, parmi lesquels ceux du CNRS, ont détecté un quatrième événement candidat neutrino tau, un événement extrêmement rare, observé seulement trois fois par la collaboration Opera en 2010, 2012 et 2013. Un neutrino de type "muon" produit au Cern (Genève) a ainsi été identifié au laboratoire du Gran Sasso (Italie), où se situe le détecteur d'Opera, en tant que neutrino de type "tau". Non seulement ce résultat confirme les précédents mais c'est aussi la première fois que l'"oscillation" du neutrino muon en neutrino tau est détectée directement de manière si précise, apportant la preuve directe de l'existence d'un tel phénomène : pari gagné pour Opera.
Pour en savoir plus : http://www.in2p3.fr/recherche/nouvelles_scientifiques/2014/2_opera.htm

 

Planck dévoile une nouvelle image du Big Bang

Lancé en 2009, Planck, le satellite de l'Agence spatiale européenne (ESA) dédié à l'étude du rayonnement fossile, livre aujourd'hui les résultats de ses quinze premiers mois d'observations. Ils apportent une moisson de renseignements sur l'histoire et la composition de l'Univers : la carte la plus précise jamais obtenue du rayonnement fossile, la mise en évidence d'un effet prévu par les modèles d'Inflation, une révision à la baisse du rythme de l'expansion de l'Univers, ou encore une nouvelle évaluation de la composition de l'Univers. Bon nombre de ces données ont été obtenues grâce au principal instrument de Planck, HFI, conçu et assemblé sous la direction de l'Institut d'astrophysique spatiale (CNRS/Université Paris-Sud) avec un financement du Cnes et du CNRS.

Le système cryogénique qui permet de maintenir Planck à -273,05°C a été mis au point par Alain Benoît, de l'Institut Néel ( CNRS ) qui s'occupe aussi de la cryogénie de l'expérience Edelweiss.
Ces nouvelles mesures révèlent également que l'Univers est composé de 4,8% de matière ordinaire, de 25,8% de matière noire et de 69,4 % d'énergie noire.
Voir le communiqué à l'adresse : http://www.in2p3.fr/presse/communiques/2013/04_planck.htm

 

Colloque sur les 40 ans des accords IN2P3-JINR Dubna, 14 - 15 janvier 2013, Dubna (Russie)
Ces deux journées de colloque, qui auront lieu à l'International Conference Center de Dubna, marqueront le 40e anniversaire de la signature du premier accord de collaboration entre les instituts JINR (Dubna) et IN2P3. Co-organisées par les comités locaux des deux instituts, ces journées s'ouvriront par les discours des directeurs respectifs des deux organismes et seront l'occasion de suivre des exposés par les physiciens russes et français qui ont été à l'origine de cette collaboration mais aussi par ceux qui la font vivre aujourd'hui. Un livre relatant les résultats marquants, les expériences en cours et les projets à venir sera prochainement édité (publication courant 1er trimestre 2013).

 

Le CC-IN2P3 inaugure son Musée de l'informatique

Le Musée de l'informatique du CC-IN2P3 a été inauguré le 11 octobre lors du lancement de la Fête de la Science. Le public peut y découvrir l'évolution du matériel informatique à travers des vitrines, des vidéos, des jeux et des animations. Pour en savoir plus : http://informatique.in2p3.fr/li/spip.php?article256

 

Le labex P2IO organise le 9 Octobre, la nuit des 2 Infinis :

+ d'infos : http://www.nuitdes2infinis.fr

À l'amphithéâtre Weil du Campus de Grenoble, mardi 9 octobre 2012, 19h00

Flyer

De 19h à 20h30 : Conférences sur l'infiniment grand et l'infiniment petit, débat

De 21h à 22h00 : Animation en duplexavec Massy

De 22h à 23h30 : spectacle "La nuit noire ou les deux infinis"

Tout public - Entrée gratuite

 

A l'Opéra de Massy, à partir de 18h. La "Nuit des 2 Infinis", dédiée à l'information du grand public sur nos domaines scientifiques. L'entrée est libre et gratuite.

 

Vous  aurez l'occasion de découvrir des expositions et d'assister jusqu'à minuit à des débats et aux conférences suivantes :

  • introduction à la physique de l'infiniment petit et de l'infiniment grand, Guy Wormser (LAL, Orsay)
  • le récit et les enjeux de la découverte du boson de Higgs, Nathalie Besson (IRFU, Saclay)
  • Recherche des conditions d'apparition de la vie, Jean-Pierre Bibring (IAS, Orsay)

Vous assisterez à un évènement festif sur le thème »Sciences et Spectacle » http://www.norbertlechat.com )

 

 

LHC : observation d'une nouvelle particule compatible avec le boson de Higgs
À l'occasion d'un séminaire qui s'est tenu le 4 juillet 2012 au Cern en prélude à la grande conférence de physique des particules de l'année, Ichep 2012, les collaborations Atlas et CMS ont présenté leurs résultats préliminaires concernant la recherche du boson de Higgs. Ceux-ci indiquent l'existence d'une nouvelle particule dans la région de masse au voisinage de 125-126 GeV : un boson dont les caractéristiques sont compatibles avec celles du célèbre boson de Higgs. Bien que des analyses complémentaires soient nécessaires pour en établir la nature exacte, cette découverte représente une étape cruciale dans la compréhension de l'Univers et de la matière. En France, les équipes du CNRS/IN2P3 et du CEA/Irfu ont joué un rôle de premier plan dans ces analyses. Pour en savoir plus : http://www.in2p3.fr/recherche/nouvelles_scientifiques/2012/5_higgs.htm . Webcast du séminaire : http://cdsweb.cern.ch/record/1459565 . Lire le post de Jacques Martino sur le blog de l'IN2P3 : http://www.quantumdiaries.org/2012/07/10/boson-de-higgs-une-%c2%ab-folle-%c2%bb-journee/ . Informations supplémentaires sur le site LHC France : http://lhc-france.fr . S'abonner aux actualités LHC-France et/ou la BD du LHC via les flux RSS : http://feeds.feedburner.com/lhcfranceactus?format=xml et http://www.lhc-france.fr/?page=backend&id_rubrique=65 .
Voir aussi la rubrique "Communication".

 

Le cocon du Cygne, une étape dans le voyage tumultueux des rayons cosmiques

En observant des étoiles massives de la région Cygnus X de la Voie Lactée, le télescope LAT (Large Area Telescope) de l'observatoire gamma spatial Fermi a capturé l'émission gamma de jeunes rayons cosmiques. Leur localisation précise dans un "cocon" est un pas supplémentaire pour comprendre l'origine des particules les plus énergétiques de l'Univers. Les chercheurs du Laboratoire astrophysique, interactions, multi-échelles AIM (CEA/Irfu – CNRS - Université Paris-Diderot), de l'INFN (Padoue, Italie), et de la collaboration Fermi LAT présentent ces travaux dans la revue Science du 25 novembre.

Voir le communiqué de presse

 

Bars des sciences "Regards sur les infinis", 4 - 15 octobre 2011

Dans le cadre des 40 ans de l'Institut, plusieurs laboratoires de l'IN2P3 (APC, CENBG, LPNHE, LPC Clermont, LPSC, LSM, LUPM) organiseront en octobre prochain, notamment à l'occasion de la Fête de la science, des bars et cafés des sciences sur le thème commun "Regards sur les infinis" :

- APC : Café des Sciences "Voir l'infiniment grand grâce à l'infiniment petit" (12 octobre)

- CENBG : Café Sciences "De l'infiniment petit à l'infiniment grand : comprendre l'origine de la matière" (12 octobre)

- LPNHE : Slam'café scientifique "Les particules élémentaires, le big-bang, le LHC, la matière noire..." (15 octobre)

- LPC Clermont : Bar des Sciences "Du cosmos aux particules élémentaires" (4 octobre)

- LPSC : conférence "Faut-il avoir peur du nucléaire ?" (4 octobre), couplée à un Café science et citoyens "La sûreté du nucléaire en France" (11 octobre)

- LSM : Bar des sciences : "Étudier l'univers en profondeur" (12 octobre)

- LUPM : Bar des Sciences "L'Univers pour les nuls" (12 octobre) Pour en savoir plus :

http://www.in2p3.fr/physique_pour_tous/informations/manifestations/manifestations.htm

 

 

Plus vite que la lumière ?

Des neutrinos qui vont plus vite que la lumière ? C'est ce que que semblent indiquer les mesures effectuées par une équipe de chercheurs menée par Dario Autiero, chercheur du CNRS, dans le cadre de l'expérience internationale OPERA.

Voir le communiqué de presse

 

Parution du « Passeport pour les deux infinis »

Jusqu'où irons-nous dans la quête de l'infiniment petit et de l'infiniment grand ? Aussi étrange qu'il puisse paraître, ces deux domaines sont intimement liés, et les passerelles entre les observations de notre Univers et les expériences au LHC de plus en plus nombreuses. Au travers d'un livre réversible, « Passeport pour les deux infinis », paru en septembre, le lecteur est invité à découvrir les grands sujets de ces domaines de recherche et une sélection d'expériences associées. Adressé au grand public, ce livre est également un guide pour les enseignants qui souhaiteraient aborder ces sujets de la recherche fondamentale avec leurs élèves.

« Passeport pour les deux infinis » est composé de deux parties traitant pour l'une de "l'infiniment petit" et pour l'autre de "l'infiniment grand". De chaque côté, de courts articles présentent les grands sujets de ces domaines de recherche. Au menu : « une particule c'est gros comment ? » ou bien « la célèbre formule E=mc² » mais aussi « les trous noirs » et « les rayons cosmiques ». Une sélection d'expériences est aussi décrite, dont bien sûr l'accélérateur du LHC et ses quatre principaux détecteurs. Chaque partie du livre se termine par quelques fiches plus appliquées et un glossaire. À la fin de la lecture, vous devriez tout savoir sur les grandes énigmes de la physique fondamentale moderne, du boson de Higgs à l'antimatière en passant par la matière noire…

Paru aux éditions Dunod, ce livre collectif est l'œuvre de plus de cinquante physiciens et ITA du CNRS, du CEA et des universités.

Un projet pédagogique

Ce livre est l'une des composantes d'un projet plus large sur le thème des "deux infinis", à destination des enseignants et du grand public. 2 500 exemplaires de l'ouvrage ont été financés par le CNRS, le CEA, l'Université Paris-Diderot et le groupement P2I. Ils seront distribués aux professeurs de physique et aux enseignants-chercheurs qui en feront la demande via le site web et qui sont intéressés par l'utilisation du livre comme support pédagogique pour leurs enseignements.

 

 

Planck : première découverte d’un superamas de galaxies grâce au
rayonnement fossile

Le satellite Planck vient de découvrir un superamas de galaxies grâce à son empreinte sur le rayonnement fossile, témoin des premiers instants de l’Univers. Il s’agit d’une première pour le satellite, qui a également révélé, avec une extrême précision, de nouveaux amas de galaxies. Ces objets, qui abritent des centaines voire des milliers de galaxies, sont les plus grandes structures connues de l’Univers. Grâce à ces données, les scientifiques espèrent mieux comprendre comment la matière noire et la matière visible se rassemblent sous la forme de telles structures.

Voir le communiqué à l'adresse : http://www.in2p3.fr/presse/communiques/2010/15_planck.htm

 

LHC : premier essai de collisions à 7 TeV prévu pour le 30 mars

Mardi 30 mars , le Grand collisionneur de hadrons (LHC) au Cern , devrait produire ses premières collisions de protons à haute énergie. Les premières collisions engageront de fait la recherche en physique des particules dans des domaines encore inexplorés. Suivre en direct

 

PET WIPR 2010

workshop international sur les radioisotopes novateurs pour
l’imagerie PET WIPR 2010 à Nantes. La conférence est organisée par le
laboratoire SUBATECH
Site internet

 

FFP11

L'APC organise, du 06 au 09 juillet prochain le 11ème symposium sur les Frontieres de la Physique Fondamentale (FFP11).

Site internet

 

Imprimer Contact Plan du site Mentions légales Accueil

 

 

 

Rechercher


Sur le WEB du CNRS


Laboratoire Souterrain de Modane

Une du Labo Imprimer Contact Plan du site Crédits Téléchargez les Plug-Ins